Orgue de Caumont

Aller au contenu
<<=======/=======/=======/=======/=======/=======>>

8 NOVEMBRE 2015

20 Ans de l'orgue
En arriere plan et de gauche à droite
Le Pére Aurard (Ancien curé de Caumont à l'origine du projet), Mr Morel (Actuel Adjoint délégué aux assoçiations) , le Pére L MILAN (actuel  curé de Caumont)
Au premier plan et toujours de gauche à droite
F.BENTZ (titulaire des grandes orgues de Caumont) G.Flechaire (organiste),B.Tillet (Architecte) A.Bayon de Noyer (président de l'assoçiation crée pour le projet),J.Mouraret (ancien adjoint à la culture aussi à l'origine du projet)


 
Frédéric BENTZ : Débute le piano à l'âge de 7 ans au Conservatoire de Thionville (Moselle) dans la classe d'orgue de Michel TROTZIER avec qui il obtient une Médaille d’or en 1994. Conjointement il suit la classe d'orgue de Raphaël Garreau de LABARRE avant d'entrer au CNR de Strasbourg où il travailla avec André STRICKER.En 1998, il entre au CNR de Lyon dans la classe d'orgue de Louis ROBILLIARD et obtient en 2000 la Médaille d’or à l’Unanimité du jury. La même année lui sera décerné le Diplôme d’Etudes Musicales de ce même conservatoire. Il se dirige ensuite vers Paris où il travaille l’improvisation avec Vincent WARNIER. Sa passion pour l'orgue l'amène à jouer à travers toute la France et à l'étranger. Actuellement, Frédéric est Titulaire du Grand Orgue de Caumont-sur-Durance et professeur certifié d'Education Musicale à Avignon.C'est donc en tant que Titulaire et tout naturellement que Mr F BENTZ, en ce vingtième anniversaire de l’orgue de Caumont , va faire chanter notre bel instrument .
<<=======/=======/=======/=======/=======/=======>>

25,26 et 27 Septembre 2015

4éme Festival d'Orgue
 Philippe LEFEBVRE: est né le à Roubaix le 2 Janvier 1949. Il fait d'abord des études de philosophie. Il prend quelques cours auprès de Pierre Cochereau et suivant son conseil, il part étudier au conservatoire de Lille avec Jeanne Joulain, puis au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où il obtient les premiers prix d’orgue, d’improvisation, de fugue et de contrepoint.Il commence par être organiste à Marcq-en-Barœul puis nommé à la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Vaast d'Arras en novembre 1968.
Il obtient ensuite le Prix de la Fondation de la vocation et en 1971 le Premier prix d’improvisation du concours international de Lyon, alors qu'il avait Rolande Falcinelli comme maître.
En 1973 il remporte le grand prix d’improvisation du concours international de Chartres et y devient ensuite organiste titulaire de la cathédrale.
Il est l'invité des grands festivals, comme soliste ou avec orchestre. Il donne régulièrement des concerts et des master-classes en Europe, aux États-Unis, au Japon, en Russie et dans les pays de l’Est.Il est nommé en 1985 organiste titulaire de la cathédrale Notre-Dame de Paris, conjointement avec Yves Devernay, Olivier Latry et Jean-Pierre Leguay. Il succède à son maître Pierre Cochereau.Interprète de talent, il est également reconnu comme l'un des plus grands improvisateurs de son temps.
Il a été directeur du Conservatoire de Lille de 1979 à 2003, avant d'être nommé directeur de la maîtrise de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. De 2002 à 2014 il a été professeur d'improvisation au Conservatoire de Paris. Il est également professeur d'improvisation au sein du CESMD de Toulouse.
Philippe Lefebvre est Président du Conseil d'administration de l'association Orgue en France,Président de l'Association des Grandes Orgues de Chartres, Président de l'association "Les amis de l'orgue et de la collégiale" à Montréal, Organiste de la Collégiale de Montréal (Département de l'Aude)
Pascal ANSEL  (Trompettiste) : Il est né à Vichy en 1957. A l’âge de huit ans il découvre la trompette et ne s’en séparera plus. A seize ans, il rencontre Guy TOUVRON qui sera son Maître au Conservatoire National de Région de Lyon où il obtient en 1978 un Premier Prix.En 1980, il entre au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe de Maurice André, puis sera nommé en 1983 Professeur de Trompette à l’Ecole Nationale de Musique de Montluçon. Il enseigne, à ce jour, au Conservatoire National de Région de NANCY.En 1988, Membre de l’Ordre National des Musiciens, il joue avec différents orchestres : de Lyon, d’Auvergne, de Moscou, au Festival de La Chaise-Dieu, de Birmingham ainsi qu’avec La Camerata de France.En 1990, il crée l’Ensemble des Cuivres d’Auvergne, formé de musiciens professionnels, titulaires du Premier Prix des C.N.S.M de Paris et de Lyon.Outre son activité d’enseignant, Pascal ANSEL, donne de nombreux concerts en soliste, accompagné par l’orchestre, par le piano ou par l’orgue, notamment avec Gérard Goudet titulaire de l’orgue de la Cathédrale de Chalon sur Saône.A ce jour, il a participé à plusieurs enregistrements, en particulier ‘‘NATIVITE’’ Orgue et Trompette (Ed. Macarron) avec Gérard GOUDET à l’orgue historique de l ‘Abbaye de Tournus.

                                                           
 Gérard GOUDET (Organiste – Claveciniste) : Organiste Titulaire de la Cathédrale de Chalon / Saône et Co-titulaire de l’Abbaye de Tournus (71). Né à Marseille, il mène parallèlement à ses études Universitaires des études Musicales sous la conduite de son père lui-même organiste, formé par Edmond Chabot, Organiste, Compositeur et Maître de Chapelle à la Cathédrale de Marseille. Dès l’âge de treize ans, il est aux claviers de l’orgue de St Calixte à Marseille où son père est titulaire. Tous les aspects de la pratique de l’orgue le passionnent : accompagnement, improvisation, interprétation…au cours d’une solide formation musicale, il travaille l’écriture musicale, l’harmonie et l’accompagnement du chant Grégorien, puis complète sa formation en participant à des masters classes (Michel Chapuis entre autres.). Il devient, ainsi un organiste liturgique accompli et apprécié. Après les tribunes de : Champagnole, Nice, Perpignan, il est aujourd’hui Titulaire du Grand Orgue de la Cathédrale de Chalon / Saône, et co-titulaire de l’Orgue historique de l’Abbatiale de Tournus (71). Gérard GOUDET partage son activité d’organiste entre la liturgie et les concerts, en soliste ou en duo avec, notamment Pascal Ansel premier prix de Trompette. Ces concerts l’ont conduit de Saint Donnat à Saintes, de San Remo à Berlin, de Marseille à Caudebec en Caux, de la Bourgogne à la Provence et en Guadeloupe. En outre, passionné par la musique Baroque, c’est au Conservatoire National de Musique de Chalon / Saône qu’il complète son art, par l’étude du Clavecin auprès de Jory Vinikour

<<=======/=======/=======/=======/=======/=======>>

12 Avril 2015

 
Jean Jacques TOURNEBISE-CERUTI : est Agrégé de musique et titulaire des orgues de la cathédrale de Forcalquier (Alpes de haute Provence) depuis 1980.Après des études de piano, orgue et harmonie aux conservatoires de Nice puis d’Aix en Provence, il se perfectionne en orgue auprès de Jean Pierre Lecaudey et obtient en 1998 un DEM dans le cadre de l’école départementale de musique des Alpes de Haute Provence. Reconnu par ses pairs, il est souvent invité à se produire en soliste ou avec des chœurs, des cuivres et des voix en France et parfois à l’étranger (Allemagne – Roumanie – Italie). Intéressé par les rapports entre les musiques religieuses savantes et populaires, il participe avec le groupe de polyphonies corses « A Vuciata » à une réflexion autour d’une pratique coutumière non écrite multiséculaire et à la construction d’un répertoire alliant les polyphonies et l’orgue. Parallèlement à cela, il met en valeur le grand orgue Moitessier/Sals de la cathédrale de Forcalquier en organisant tous les étés au mois d’aout un festival d’orgue et en proposant des auditions tout au long de l’année sur cet instrument remarquable.

<<=======/=======/=======/=======/=======/=======>>

27 Avril 2013
 
Robert PRFIMMER: originaire de Strasbourg, suit un cursus qui l'amène a exercer le métier d'instituteur. Il bifurque ensuite vers la musique, après avoir obtenu un premier prix d'orgue dans la classe de Michel Chapuis en 1961, il continu ses études de direction de chœur avec César Geoffray, de direction d'orchestre avec Louis Martin (alors directeur du Conservatoire) et il étudie le chant grégorien avec l'inoubliable Chanoine Kirchhoffer. Il était pratiquement prêt quand Mgr Elchinger l'a appelé à la cathédrale de Strasbourg en 1969 pour en devenir le maître de chapelle il devient ainsi  le plus jeune maître de chapelle d'une cathédrale de France .Professeur au CNR de Strasbourg ; Organiste à Sainte Madeleine ; Maitre de la chapelle de la cathédrale de Strasbourg (1967-1997) .Depuis il enseigne l'orgue et l'harmonie à l'école d'orgue diocésaine.
 
 
Véronique REINBOLT : Véronique Reinbold Wendling obtient un 1er Prix Inter-régional du Conservatoire de Strasbourg, une Licence de Concertiste à la Musikhochschule de Freiburg en Brisgau. Lauréate de nombreuses distinctions internationales comme le 1er Accessit de chant au Concours Général de Musique Léopold Bellan à Paris et le 1er Prix d´Honneur en flûte du Concours international (UFAM) à Paris, Véronique Reinbold Wendling est depuis 2005, professeur de Formation Musicale au Conservatoire de Strasbourg. Parallèlement, elle mène une carrière de musicienne polyvalente comme soliste vocale ou comme concertiste instrumentale.
   
                                         Odile LACOMBE : Malheureusement les archives n'ont pas gardé sa biographie.



           


<<=======/=======/=======/=======/=======/=======>>

13 Janvier 2013

Hommage à Gunther MORCHE
Né le 7 décembre 1940, Gunther Morche est décédé le 15 novembre 2012. Il a suivi des études de théologie, d’histoire de l’art et de musicologie à Heidelberg, Paris et Strasbourg où il obtient un Premier prix d’orgue dans la classe de Michel Chapuis, tout en étant vicaire à Wolfisheim (Bas Rhin) entre 1964 et 1965. De son mariage avec Eva, professeur de latin et d’histoire, naissent trois enfants. Avec une thèse sur la musique d’orgue en France à l’époque classique, il est promu docteur-ès-lettres, ce qui lui permet d’obtenir le poste de directeur de la musique à l’université de Heidelberg en 1976 où il prend également les fonctions d’organiste et de cantor à l’église St-Pierre de l’Université. À Rome entre 1986 et 1990, il effectue des recherches sur le motet italien du XVIIe siècle. De retour à Heidelberg, il enseigne l’histoire de la musique à l’Institut de Musicologie jusqu’à sa retraite en 2006. En 2009-2010, il effectue un remplacement au Conservatoire national de Mannheim
<<=======/=======/=======/=======/=======/=======>>

21 et 22 Septembre 2012

1er Festival d'Orgue

 
Jean Pierre LECAUDEY : commence très tôt l'étude du piano, puis entre au conservatoire d'Aix-en-Provence en 1977 (classe de M. Jean Costa) où il obtient sa médaille d'or en 1980. Privilégiant les études d'orgue, il se perfectionne auprès de Xavier Darasse au CNR de Toulouse. En 1982, puis 1983, lui sont décernés à l'unanimité du jury une médaille d'or, puis un premier prix de perfectionnement. En juin 1983, il remporte également le premier prix du deuxième Concours international de Toulouse pour ses interprétations de la musique symphonique française. Depuis 1985 il est titulaire des grands orgues de la Collégiale Saint-Martin de Saint-Rémy-de-Provence.




 
Victoria LESCALIER: Victoria Lescalier a fait ses études musicales au Conservatoire d’Amnéville et a obtenu le Premier Prix de piano (Classe de Thierry Haas) et le Premier Prix d’Orgue (Classe de Marie-Claude Gury).Elle est ensuite entrée au Conservatoire National de Région de Metz où elle a reçu la Médaille d’Or et le Premier Prix de Perfectionnement d’orgue (Classe de Norbert Pétry), les Médailles d’Or de Contrepoint et d’Orchestration (Classes de Stanislas Janin) et de Formation Musicale (Classe de Catherine Speyer).Elle a été primée du Diplôme de Composition de Musique de film à l’Ecole Normale de Paris (Classe de Patrice Mestral).Elle a suivi en 2010 une formation de musicienne intervenante en milieu de la santé et du social à Strasbourg. Compositeur arrangeur, elle est organiste au temple d'Hagondange et professeur de piano et formation musicale.



 
Vincent WARNIER: Il a effectué ses études musicales au conservatoire de Strasbourg (classe d'orgue de Daniel Roth et André Stricker), au conservatoire de Rueil-Malmaison (classe de Marie-Claire Alain) et au CNSMD de Paris, où il obtient de nombreux prix (orgue avec Michel Chapuis et Olivier Latry). En 1992, il se voit décerner le premier prix d'interprétation du Grand Prix de Chartres. En 1995, il est organiste co-titulaire de l'église réformée de l'Annonciation à Paris. Puis, en 1997, il devient organiste co-titulaire, avec Thierry Escaich, de l'église Saint-Étienne-du-Mont à Paris. La même année, il se voit confier le grand orgue Théodore Jacquot de la cathédrale Notre-Dame de Verdun, succédant au chanoine Pierre Camonin. Il est en résidence auprès de l'Auditorium-Orchestre national de Lyon depuis septembre 2013.Considéré comme un instrumentiste et un improvisateur de premier plan, Vincent Warnier mène une carrière internationale de concertiste. Il faut également préciser son attachement à un second métier qu’il mène en parallèle avec le premier : celui de professeur de musique. Professeur agrégé, il a enseigné à l'université de Poitiers, puis au collège Stanislas (Paris). Il est aujourd'hui professeur dans les sections spécialisées en musique du lycée Racine (Paris).
 
 
Mathieu REINERT : Né à Thionville (en 1957), Mathieu Reinert commence l’apprentissage de la trompette dans sa ville natale qu’il poursuit au Conservatoire National de Région de Metz où il y obtient une médaille d’or. Il intègre ensuite la Classe de trompette du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et y obtient ses Prix de Trompette et de Musique de Chambre. Mathieu Reiner participe régulièrement aux activités des orchestres tels que l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre Symphonique de l'Aube,...et se produit en soliste dans le cadre de projets musicaux de valeurs (créations, enregistrements, concerts en soliste avec orchestres, en récital avec orgues ou piano).Musicien curieux, il contribue au développement du répertoire de son instrument en collaborant avec les compositeurs d'aujourd'hui tels Alain Celo, Éric Goubert, Patrick Riollet. Il a notamment créé "Contre-courant" de Claude Lefèvre. Mathieu Reiner enseigne la trompette au Conservatoire de Thionville ainsi qu'à l'Ecole de musique de Yutz. Il est directeur musical du Brass Band Musicalis d'Algrange depuis sa création en 2012.
<<=======/=======/=======/=======/=======/=======>>

14 Avril 2012

 
Louis ROBILLARD : Né à Beyrouth en 1939, est Premier Prix d'Orgue et d'Improvisation à l'unanimité du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (1967). Professeur d'orgue au Conservatoire National de Région de Lyon, titulaire de l'orgue Cavaillé-Coll de l'église Saint-François de Sales à Lyon (en 1974) Louis ROBILLIARD est l'un des organistes les plus renommés de sa génération. Professeur d'Orgue au CNR de LYON depuis 1967, il joue régulièrement dans de nombreux festivals, effectue des tournées annuelles de concerts et de master-classes à l'étranger, en particulier aux U.S.A., et participe à de nombreux jurys internationaux. L’intérêt qu'il porte à la facture d'orgues et à la protection des instruments l'a conduit à être rapporteur auprès de la Commission nationale supérieure des Orgues Historiques pendant dix ans (1976-1986). Il a réalisé de nombreux enregistrement, (œuvres de Claude Ballif, de Liszt. De l'École de Vienne. De Widor ainsi qu'un disque d'improvisation). Il a remporté le Grand Prix du Disque et le Prix du Président de la République pour son enregistrement d'Imaginaire IV de Claude Ballif) à l'intérieur du vaste répertoire qu'il pratique. Louis ROBILLARD. Interprète. Transcripteur, improvisateur se reconnaît une prédilection pour le XIXe siècle dont l'esthétique demande à l'organiste d'être l’« architecte inspiré » alliant virtuosité. Maîtrise de I ‘instrument, science des plans sonores... au service d'une musique généreuse, lyrique. Grandiose. Pour lui, « la Musique, c'est le souffle imperceptible d'une autre vie, occulte, insondable... ».

<<=======/=======/=======/=======/=======/=======>>

22 Janvier 2012

 
Laurent MARTIN SCHMIT: Né en 1981 d’un père lorrain et d’une mère italienne, Laurent-Martin SCHMIT grandit à Contz-les-Bains, petit village viticole de Moselle. Passionné dès son plus jeune âge par l’art, il découvre l’orgue de son village natal suite à une rencontre magique avec un facteur d’orgues. A 12 ans il se lance, au Conservatoire de Thionville, dans l’apprentissage de cet instrument. A 14 ans, il tient déjà les claviers de son premier orgue qu’il ne quittera plus – ou alors très peu. A 16 ans, il donne son premier concert. L’idée de travailler arrivant à grands pas, il s’oriente vers l’économie commerciale.   
Mais à 20 ans, il lâche tout et décide de se consacrer à l’art et la culture. Il suit alors un parcours complet à l’Université de Metz où il se spécialise dans l’ingénierie culturelle, la sociologie de l’art, l’histoire de l’art, l’expertise culturelle (il obtiendra alors successivement une licence d’arts du spectacle ; une maîtrise en esthétique, art et sociologie de la culture ; et un master d’expertise culturelle où il finit major de promotion). Parallèlement, sa soif de pratiquer l’art se concrétise par le passage au Conservatoire National de Région de Metz où il étudie l’orgue, la lecture à vue, l’improvisation, l’écriture, l’analyse mais également dans des master-classes d’improvisation, de piano, de clavecin. L’université et le conservatoire, lui permettent d’être nommé organiste à l’église de l’Immaculée Conception des Metz, où il tiendra les claviers de l’orgue durant près de 8 ans. Une autre rencontre, amicale cette fois, orientera sa vie artistique. Il s’allie à la soprano et flûtiste allemande Cäcilia BOYER et forme le duo « Bicinium » avec lequel il parcourt la France et l’étranger dans des concerts associant l’orgue ou le piano dans des créations originales. Ils écument les églises, cathédrales et salles de spectacles pour créer des concerts et spectacles associant des danseurs, des conteurs, des plasticiens, parce que, dit-il « l’art est un tout et il se doit d’être partagé ». Il écrira également des spectacles (« Voyage(s) », « Narcisse », joués en Bourgogne). Parce que le concert mérite plus, il travaille d’arrache-pied l’improvisation et en fait désormais sa marque de fabrique.





 
Cäcilia BOYER :  née en Allemagne, choisit en 1995 de se consacrer au chant et commence ses études en au CNR de Strasbourg auprès de M. Weber et Mme Kubler, puis auprès de M. Morales au CNR de Metz où elle obtient sa médaille d’or. Parallèlement elle étudie avec MM. Douçot et Bruère la musique de chambre, matière dans laquelle elle se voit décerner successivement la médaille d’or, le premier prix du conservatoire et le diplôme de concert. Son répertoire comprend des oeuvres de musique ancienne, dite chant grégorien, qu'elle interprète avec la Scola Metensis, jusqu'à la musique contemporaine, tels des créations de F. Narboni et P. Dusapin. Elle interprète un large panel de musique sacrée avec l'organiste Laurent-Martin SCHMIT ; ensembles ils forment le duo BICINIUM. Leur étroite collaboration les a emmenés à représenter une création de ce dernier intitulé "Voyage", programme dans lequel on peut découvrir les multiples facettes artistiques de Cäcilia : chanteuse, flûtiste, comédienne, récitante. Cäcilia travaille le répertoire classique (Opéra, Opérrette, Lied, Mélodie) avec le pianiste Romain FRATI, ils se produisent sous le nom CANTO.
Retourner au contenu