Orgue de Caumont

Aller au contenu

Petite histoire de la musique

La Musique Médiévale

C'est une musique couvrant à peu près 800 ans de l'histoire religieuse et profane, que l'on fait commencer avec les premières musiques chrétiennes d'avant la réforme grégorienne, jusqu'aux musiques du XVe siècle marquées par l'émergence de l'école franco-flamande avant l'invention de l'imprimerie. La musique médiévale est représentée principalement par des compositions vocales, religieuses ou profanes, marquée dans les premiers siècles par la monodie, notamment représenté par le plain-chant religieux et dans le domaine profane par la lyrique courtoise des troubadours et les trouvères.Au IXe siècle la polyphonie, née à l'église, constitue une innovation qui devient majeure dans tout l'Occident. L'art musical polyphonique se caractérisa par l'apparition de formes qui découlèrent de cette superposition de voix différentes, le tout restant toujours lié au texte chanté. Parmi ces formes : l’organum, le conduit, puis les différents types de motets et finalement de messes dont les principales prières chantées furent mises en polyphonie (d'abord en pièces séparées au xiiie siècle, puis sous la forme de messes entières à partir du XIVe siècle), etc. La polyphonie se développa également dans le registre profane. Apparurent aussi des formes instrumentales, tout d'abord liées aux formes vocales (et procédant souvent de celles-ci). Les formes nées de la danse eurent elles aussi une importance non négligeable, qu'elles soient restées monodiques ou non...(source WIKIPEDIA) Ensuite vers la fin du XIVé siécle va commençer une nouvelle période pour l'histoire comme pour la musique: la Renaissance..

<=======/=======/=======/=======/=======/=======>

La Musique Renaissance

On désigne par musique de la Renaissance la musique européenne composée entre le xve siècle, fin de la musique médiévale et le XVIIe siècle qui marque le début de la période baroque. Il s'agit d'une convention : si la dernière date n'est guère contestable avec, par exemple, l'avènement de l'opéra, il n'en est pas de même pour le début de cette période située, en ce qui concerne la musique, entre le Moyen Âge tardif et de la pré-Renaissance.Les évolutions temporelles et géographiques, l'imprimerie, de nouveaux genres musicaux, la reconnaissance des compositeurs et de leurs œuvres caractérisent la musique de la Renaissance, sans oublier le formidable développement organologique des instruments de musique.(source WIKIPEDIA). C'est ainsi que dans cette période nous avons des compositeurs comme DUFAY (1400-1474) , PALESTRINA (1526-1594) ou bien Roland de LASSUS (1532-1594) ou bien encore Josquin DESPREZ (1440-1521) Durant cette période la musique savante n'est plus réservée aux offices religieux et beaucoup de compisteurs sont eux meme organiste.L'imprimerie naissante permet la diffuusion de quelques oeuvres. L'histoire continue de couler et c'est l'aube du XVIIé siécle qui pointe.Avec la fin du XVI éme la musique renaissance laisse peu peu la plaçe à la musique Baroque et au nouveau siécle qui s'annonce.

<=======/=======/=======/=======/=======/=======>

La Musique Baroque

La musique baroque concerne une période d’environ 150 ans, de 1600 à 1750. Elle suit la période de la Renaissance et précède la période dite classique qui sera représentée en particulier par Haydn, Mozart et Beethoven. Voici comment Jean-Jacques Rousseau définissait la musique baroque dans son dictionnaire de musique en 1768 : « Une musique baroque est celle dont l'harmonie est confuse, chargée de modulations et dissonances, le chant dur et peu naturel, l'intonation difficile, et le mouvement contraint. Il y a bien de l'apparence que ce terme vient du baroco des logiciens. ».Pas très encourageant, mais ce terme a depuis perdu son sens péjoratif, et s’applique maintenant à toute la musique de cette période (y compris à celle de Jean-Jacques Rousseau). Les musiciens baroques étaient considérés comme des artisans de la musique, plutôt que comme des artistes libres, créant et « fabriquant » de la musique pour leurs commanditaires : Eglise, rois ou maîtres. Bach, par exemple, par sa fonction de maître de chapelle, devait écrire une cantate pour chaque dimanche de l’église de Leipzig.Le mot « baroque » vient vraisemblablement du portugais baroco qui désigne des perles de forme irrégulière. Il fut choisi pour qualifier, au début de façon péjorative, l’architecture baroque venue d’Italie. Le mot n'a été utilisé pour parler de la musique de cette époque qu'à partir des années 1950 (en 1951, création de « L'Ensemble Baroque de Paris » par le claveciniste français Robert Veyron-Lacroix). Toute connotation péjorative a disparu depuis lors, et le terme tend davantage maintenant à désigner la période de composition que le caractère de l’œuvre. La grande invention de cette période, non obstant les grands compositeurs qu'elles vit naitre, est l'Opéra.Celui-çi est né dans les années 1600 à FLORENCE. Alors que le XVIIIé siécle apparait, le baroque s'efface progressivement au profit de la musique Classique et ce dans les années 1750 laissant place à une musique savante qui n'est plus réservée aux religieux.

<=======/=======/=======/=======/=======/=======>

La Musique Classique

La Musique de la période classique recouvre par convention la musique écrite entre la mort de Johann Sebastian Bach soit 1750 et le début de la période romantique, soit les années 1820. Par extension, on appelle « musique classique » toute la musique savante européenne, de la musique de la Renaissance à la musique contemporaine. Il convient donc de bien dissocier la musique de style classique, dont les compositeurs phares sont Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwig van Beethoven et Christoph Willibald Gluck, et la musique classique opposée à la musique populaire, en Occident ou ailleurs (on parle de « Musique classique Hindoue », par exemple).(source WIKIPEDIA)

<=======/=======/=======/=======/=======/=======>

La Musique Romantique

L'expression musique romantique désigne un type de musique qui domine en Europe tout au long du XIXe siècle. Ce courant musical aux formes variées qui met au premier plan l'expression de l'émotion s'inscrit dans le mouvement esthétique européen du romantisme qui touche les arts et la littérature sous l'influence de l'Angleterre et de l'Allemagne où s'approfondit une nouvelle sensibilité à partir de la fin du xviiie siècle. De nombreux compositeurs célèbres s'illustreront dans cette longue période aussi bien dans la musique instrumentale et orchestrale que dans l'art lyrique et vocal (Wikipedia). La période romantique s’étend du début du XIX° siècle (1820) jusqu’au début du XX° siècle. Comme lors des autres périodes, la musique s’inscrit dans un cadre global, celui du romantisme en l’occurrence, dont les préoccupations principales sont l’exaltation du « moi », l’ascendant donné aux sentiments sur la raison, la passion amoureuse… Notons que c’est à partir de cette époque que la musique est vraiment considérée comme un art, au même titre que la littérature ou la peinture.Le romantisme utilise les formes musicales de l’époque classique : sonate, quatuor, concerto, symphonie, en les transformant et en les adaptant. Mais le romantisme invente aussi de nouvelles formes telles que le Lied, le poème symphonique, ainsi que des pièces brèves pour le piano qui, de par sa dimension expressive, devient l’instrument de prédilection des compositeurs romantiques.

<=======/=======/=======/=======/=======/=======>

La Musique Moderne

On applique le terme moderne à la musique de la première moitié du XX° siècle – laseconde sera qualifiée de contemporaine. On ne peut pas vraiment déceler d’unité musicale au sein de ce que l’on appelle la musique moderne, la seule unité étant en fait chronologique… C’est une période où l’on s’affranchit des modèles musicaux hérités des siècles précédents, et à cet égard, Debussy fut un précurseur de la musique moderne.C’est à cette époque que naît la musique dodécaphonique, dont Schoenberg fut le créateur : là, le concept de tonalité n’existe plus, et chacun des douze tons de la gamme chromatique a la même valeur. Globalement, c’est une musique plus difficile d’accès que celles des périodes précédentes.(source lamusique classique).

<=======/=======/=======/=======/=======/=======>

Les Caractéres de la musique Baroque

Le style baroque se caractérise notamment par l’importance du contrepoint puis par une harmonie qui s’enrichit progressivement, par une expressivité accrue, par l’importance donnée aux ornements, par la division fréquente de l’orchestre avec basse continue, qui est nommé ripieno, par un groupe de solistes qui est le concertino et par la technique de la basse continue chiffrée comme accompagnement de sonates. C’est un style savant et sophistiqué. Le luth jouit d’une grande vogue au XVIIe siècle. Le Joueur de luth, du Caravage (1595). Le style baroque exprime aussi beaucoup de contrastes : les oppositions notes tenues/notes courtes, graves/aiguës, sombres/claires (un accord majeur à la fin d’une pièce mineure) ... ou encore l’apparition du concerto (de l’italien concertar « dialoguer ») qui met en opposition un soliste au reste de l’orchestre (le tutti), l’opposition entre pièces d’invention (prélude, toccata, fantaisie) et pièces construites (fugue) ne sont que des exemples.

Le classicisme, plus tard, aura pour ambition de « revenir à la nature ». La confrontation de ces deux idéaux trouve une de ses illustrations les plus célèbres dans la véhémente « Querelle des Bouffons » qui confronte, en France vers 1740 la tragédie lyrique à la française et l’opéra-bouffe italien (Rameau contre Rousseau). De nombreuses formes musicales sont créées pendant cette période d’un siècle et demi : certaines y atteignent leur apogée (par exemple : la suite, le concerto grosso…) pour ensuite tomber dans l’oubli, d’autres connaîtront une fortune qui durera bien au-delà de la fin du baroque : l’opéra, la sonate (qui engendrera la symphonie), le concerto de soliste. La période baroque est aussi un moment important pour ce qui concerne l’élaboration de la théorie musicale. On y passe progressivement des tonalités de la polyphonie (tons ecclésiastiques du plain-chant) à la gamme tempérée et aux deux modes majeur et mineur légués à la période classique. On aura entre-temps inventé et expérimenté de nombreux tempéraments (plus d'info...) et posé les bases de l’harmonie classique. Des instruments s’effacent, d’autres apparaissent ou prennent leur forme définitive, pendant que la facture fait de nombreux progrès et que les techniques d’exécution se stabilisent et se codifient. Il s’agit donc, à tous égards d’une période très féconde

<=======/=======/=======/=======/=======/=======>

Beaucoup d’œuvres de cette époque, notamment les plus marquées par le contrepoint, ont connu une longue éclipse de la fin du XVIIIe siècle jusqu’au milieu du XXe siècle. L'œuvre de Haendel a survécu en Grande-Bretagne après sa mort, principalement à travers son œuvre la plus célèbre, le Messie, grâce aux concerts de son assistant Christopher Smith, les éditions disponibles, et surtout le soutien de Georges III lors des commémorations tenues à Westminster Abbey en 1784. Le Messie de Haendel commencera à se répandre en Allemagne du Nord. A Vienne, le baron Van Swieten, admirateur de Bach et Haendel, commandera des arrangements, entre autres du Messie à Mozart pour être donnés en concert. Ce dernier arrangera aussi des œuvres de Bach. Bach a été quasiment oublié de sa mort (1750) jusqu’en 1829, qui voit le retour (initié par Félix Mendelssohn) de la Passion selon Saint Matthieu dans le répertoire, après un siècle de délaissement. À la suite de cet événement, l’intérêt s’accroît pour les musiques du passé qui semblaient devoir ne jamais revenir au répertoire. Cependant, certains musicologues se lancent dans la compilation et l’édition critique des œuvres de grands compositeurs tels Bach, Haendel, Rameau, Couperin… Les instruments ont évolué, et certains ont disparu ; le clavecin ressuscité au début du XXe siècle sous l’impulsion notoire de Wanda Landowska ne ressemble plus guère à celui des grands facteurs parisiens du XVIIIe siècle ; les violes ont cédé la place depuis longtemps. Au sein de la Schola Cantorum, Vincent d'Indy fit œuvre de restaurateur de la musique ancienne et baroque, de Palestrina, Bach, Monteverdi à Gluck, Corelli, Destouches. Les « Concerts historiques » de la Schola Cantorum (qui attiraient l'élite artistique de Paris, de Léon Bloy à Debussy) révélèrent quantité d'œuvres anciennes que l'on ne jouait plus. C'est dans ce contexte que Wanda Landowska tint une classe de clavecin rue Saint-Jacques.

<=======/=======/=======/=======/=======/=======>

Quelques Oeuvres Baroques marquantes

  1. L'ORFEO C MONTEVERDI (1567 - 1643)

  2. PSALMEN DAVIDS H SCHÜTZ (1585 - 1672)

  3. FIORI MUSICALI G FRESCOLBALDI (1583 - 1643)

  4. SONATE DU ROSAIRE H BIBER (1644 - 1704)

  5. ARMIDE, ATYS, Te DEUM J.B LULLY (1632 - 1687)

  6. MEMBRA JESU NOSTRI D BUXTEHUDE (1637 - 1707)

  7. DIDO and AENEAS, KING ARTHUR H PURCELL (1659 - 1695)

  8. Te DEUM, MEDEE,David et JONATHAS M.A. CHARPENTIER (1643 - 1704)

  9. Le MESSIE, ROYAL FIRE WORK.. G.F HAENDEL (1685 - 1759)

  10. CONCERT ROYAUX F COUPERIN (1668 - 1733)

  11. 12 CONCERTOS GROSSO opus 6 A.CORRELI (1653-1713)

  12. LES QUATRE SAISONS A.VIVALDI (1678-1741)

  13. 12 CONCERTOS opus 9 T.ALBINONI (1671-1751)

  14. ALCYONE, OEUVRE POUR VIOLE...... M.MARAIS (1656-1728)

  15. LE CLAVIER BIEN TEMPERE J.S BACH (1685-1750)

la présente liste est donnée à titre indicatif et n'est absolument pas limitative

Retourner au contenu